Casque de vélo à visière: le style a un prix (trop cher!)

Voilà maintenant 6 mois que j’ai remis les molets sur un vélib, et que je me suis décidée à acheter un casque de vélo digne de ce nom. Marre de ressembler à un triathlète sur votre vélo de ville ? Vous cherchez un casque « urbain » qui ne vous fasse pas ressembler à Jannie Longo ou Louison Bobet (car oui, j’écris aussi ce blog pour pour les plus de 40 ans) ?

Alors, ce casque est fait pour vous. Ce n’est pas un casque esprit « hipster » ou « fixie ». Mais plutôt un casque de vélo un peu vintage ou rétro. Depuis que je le porte, au moins une dizaine de personnes dans la rue (motards, conducteurs de voiture ou piétons au feu rouge) m’ont demandé où je l’avais eu, preuve que ce type de casque est visiblement recherché, surtout pour sa visière. Un autre cycliste m’a même coursé en dehors de son trajet (comme si j’allais vite!) pour me demander où je l’avais acheté car il cherchait depuis longtemps un casque de vélo avec visière pour sa copine « qu’importe le prix » (la chanceuse!).

Le modèle Kask Lifestyle Blanc est celui qui est représenté ici sur cette photo. Il existe en une multitude de coloris (le blanc cassé est très beau aussi, ainsi que le turquoise), mais on le trouve peu en magasin, y compris dans les grandes villes. J’ai acheté le mien sur Internet, pour un prix moins cher qu’annoncé grâce à une réduction ponctuelle de 20%. J’ai du tout de même débourser près de 120 euros… une somme non négligeable pour un casque (quasi le prix d’un vélo!). Pour ce prix là, le casque est extrêmement léger, les finitions sont impécables, mais on aurait aimé une vraie mentonnière en cuir, et non en simili-cuir (ce qu’ils appellent sans rire « cuir écologique », même si l’illusion est très bien rendue). Les caractéristiques, selon la marque:

• Coque extérieur en polycarbonate, intérieur en polystyrène et anneau de coque couvert
• 4 grandes aérations sur le haut du casque pour une ventilation optimale
• Mentonnière en cuir écologique extrêmement confortable, antiallergique, lavable et ajustable en longueur
• Boucle à utilisation rapide
• Rembourrage interne issu de la technologie Coolmax : respirable, amovible, lavable et doté d’un traitement Sanitized
• Visière miroir certifiée CE EN 166-EN 14458
• Taille du casque ajustable grâce au système de fixation

Enfin, le poids très léger: 300 grammes. Un vrai plaisir!

Pour ce prix là, tout le monde vous félicitera pour votre élégance, ce petit look rétro et scooter tout à la fois. Par contre, la visière fournie avec est légèrement fumée (mais pas trop). Si vous voulez la visière mirroir, il faudra l’acheter en plus (et patienter pour la commander, car elle n’est visiblement pas vendue avec aucun casque). Et bien sûr débourser encore pas loin de 50 euros pour l’avoir. Oui, c’est de l’abus… Vous pourrez aussi « fourrer » votre casque pour l’hivers avec un petit bonnet qui s’intègre bien dedans… assez inutile tout de même sauf s’il fait -20°C, auquel cas il y a peu de chance que vous preniez un vélo pour sortir!).

Si vous voulez personnaliser votre Kask, vous pouvez le faire facilement avec les petits scotchs japonais (masking tape), imprimés ou unis. J’ai fais un essai avec un esprit « marinière » dont je suis plutôt satisfaite, même si au bout de 6 mois, ça commence un peu à s’enlever sur les pointes.  Enfin, pas forcément facile de faire de belles lignes bien droites, car le casque est bombé. Il faudra un peu tricher et applatir les petits plis avec le plat de l’ongle.  Mais ça rend plutôt pas mal. Et ça fait très parisienne… (Jean-Paul Gaultier aurait pu le faire!).

Pages:
Edit