Centriphone, comment le fabriquer soi-même ?

Vous êtes tombé ici car vous avez sans doute vu la vidéo du « centriphone » qui fait le buzz de Nicolas Vuignier, un freerider professionnel sponsorisé par Salomon, et qui fait érégulièrement de petites vidéos et des projets à partir de ses descentes spéctaculaires. Aujourd’hui, c’est plus de 3 millions de vues pour cette vidéo extraordinaire (et la bande son n’est pas mal non plus!). Bon, bien sûr, il faut commencer par expliquer quelques petites choses à ceux qui veulent se lancer dans l’aventure Centriphone ou centricam (cette appelation-là, c’est moi qui l’invente).

  • si vous pensez que vous êtes bricoleur du dimanche et que vous avez les astuces pour fabriquer ceci vous-même, encire faut-il être un bon skieur ou un bon surfeur (on imagine bientôt des videos de surfeurs qui utilisent ce système, ou plutôt des long boarder peut-être, car l’équilibre du surf est tout de même très instable sans ses deux mains). Un exemple ici: le mec est plutôt astucieux et a trouvé à fabriquer lui-même un système comparable à celui de Vuignier. Le problème: ce n’est pas un freerider, et donc bah euh… il ne skie pas de façon très spectaculaire. Ici, l’effet rendu n’est pas top top, car le skieur n’est pas assez bon, mais c’est probablement ce que vous aurez en rendu si vous essayez vous-même et que vous avez un petit niveau en ski.
  • Bien sûr, sur ce genre de video, on imagine tout de suite le problème dont personne ne parle: le centriphone, c’est dangereux sur les pistes et c’est surtout dangereux pour les autres, jamais pour celui qui tient la ficelle. Ca assome des gens, surtout que le poids du dispositif et du téléphone n’est pas négligeable, quand il tourne à la façon d’un lance-pierre. Et ça, personne n’en parle tant qu’il n’y a pas de blessés graves, comme pour les drônes, mais ça sent bientôt le bêtisier sur les centriphone, centricam, et autres centritablettes pourquoi pas. Bah oui, vous ne croyez pas qu’il y aura quelques crétins pour faire tourner leurs tablettes et la voir s’envoler et s’écraser au loin parce qu’ils n’auront pas bien réglé leur dispositif ? Enfin, on imagine bien aussi au ski le crétin des Alpes qui fait tourner sa ficelle, qui se prend dans un pylone, et qui reste scotché en arrière au moment où la ficelle se tend. Oui oui, vivelement un bêtisier de centriphone à base d’Iphone cassés (bah les maladroits, ça a aussi le droit de bricoler son téléphone à 700 euros, pourquoi pas! c’est même encore plus drôle!) et de coups de boules de skieurs énervés de s’être pris un téléphpone dans la tête ou une ficelle et un téléphone enroulé autour de la jambe.
  • On imagine aussi que tous ceux qui ont une GoPro vont vouloir essayer de faire une centriphone Gopro slowmo plutôt que de la garder sur leur tête comme une turgescence ridicule pendant qu’ils font une piste bleue. Pas facile, ça tourne dans tous les sens, ce n’est pas stabilisén, etc. Quelques exemples ici tout d’abord puis encore ici (bon ok, c’est à tout petit budget aussi hein… mais c’est presque touchant). Oui, c’est en anglais et alors ? Vous n’aviez qu’à faire attention aux cours de Mlle Spencer en 4e! Bon allez, je suis sympa une vidéo qui se passe d’explication: ici, avec un snowboarder.

 

Pages:
Edit