Casa veut votre e-mail…(et tout le reste aussi!)

20151220_204255Vous connaissez tous le fameux slogan, « si c’est gratuit, c’est que c’est vous le produit! ». Les magasins Casa en donnent un bon exemple en ces jours de Noël.  Si vous avez été en magasin acheter un petit objet ou un gros meuble, vous avez reçu en caisse un petit ticket à gratter, vous proposant de gagner « une carte cadeau de 250 euros » (ou, en tout petit en dessous, l’un des 10.000 autres prix). La carte à gratter, c’est malin. On se dit qu’on va savoir tout de suite car c’est bien marqué « grattez et gagnez! » juste à côté,  donc on la prend, surtout que c’est marqué aussi « Toujours gagnant » sur la petite carte. Et puis, on gratte. Et là, on a un code. Et Donc non, on ne sait pas tout de suite si on a gagné. Il faut donc retourner la carte pour découvrir qu’il faut en fait aller mettre ce code sur le site du magasin, et découvrir alors si on a gagné. On se dit que bon, on n’aime pas trop les démarches supplémentaires, mais que pour gagner cette superbe carte cadeau, on est bien prêt à aller entrer un code sur le site. Donc on y va. Et là, ça commence. En plus du code, on demande votre e-mail. Et si vous voulez mettre votre code et avoir le résultat directement, bah non. C’est pas possible. Il faut que le résultat vous parvienne par e-mail.

Enfin, c’est ce qu’on vous dit (c’est pour ça qu’il faut que vous mettiez votre e-mail, vous comprenez, parce que sinon, personne ne peut vous dire si votre code est gagnant!). Bon, vous mettez votre e-mail (parce que bon, c’est marqué que votre e-mail ne sera utilisé qu’une seule fois pour vous envoyer le résultat de votre code gagnant…). Vous mettez votre adresse e-mail et votre code donc… vous validez et là… on vous dit d’aller voir votre e-mail, parce qu’un lien vous a été envoyé, que vous devez suivre pour lire le résultat de votre grattage (qui a eu lieu il y a déjà plusieurs minutes donc…). Là, vous recevez bien un e-mail… vous cliquez sur le lien la peur au ventre et hop, vous revenez sur un autre site… vous vous dites que vous allez (enfin!) voir le résultat de votre grattage virtuel. Ben non, ce serait trop simple! On vous renvoie alors vers un formulaire, « Remplissez et découvrez votre prix! »… DITES DONC CASA, VOUS VOUS FICHEZ  PAS UN PEU DE NOUS PAR HASARD AVEC CETTE CARTE A GRATTER ???? Sans compter qu’une fois le formulaire rempli, vous allez encore devoir répondre à plusieurs questions (« où faites-vous vos courses ? »), être invités à « liker » Casa sur Facebook, et j’en passe… avant que le résultat de votre « grattage » (qui a maintenant eu lieu il y a 20 minutes…) vous soit connu… et ne vous reparvienne par e-mail ! On y est. En fait, vous avez bêtement accepter de répondre à un jeux concours, comme il y en a beaucoup sur le net, mais en vous faisant prendre au jeu du ticket à gratter.

Bien sûr, vous vous êtes engagé, sans le savoir, à transmettre toutes vos données à Casa et à sa société Clansman (nom, prénom, e-mail qui fonctionne, date de naissance, code postal…), en échange d’un gain potentiel tout de même assez nul. Bonjour pour aller ensuite contacter cette société néerlandaise pour leur dire que vous ne voulez pas que vos coordonnées ne soient plus transmises à personne! Le plus grand nombre des cadeaux consiste en bons de réduction du site Enviedeplus.com  (bah, on peu s’y inscrire tout seul sans passer par Casa, non ?) ou une réduction photobox (là aussi, qui ne l’a pas déjà reçue 15 fois, ce fameux calendrier offert pour 5 euros de frais de port – à la condition que vous ne soyez pas déjà clients chez eux par ailleurs!). Bref, un gros coup de gueule contre ces concours qui jouent sur l’appétence des clients à « gratter » ces petits tickets qui font vraiment penser à des jeux de la loterie nationale…  A fuir, pour l’attitude faussement « immédiate » du gain.

 

ps. A noter cependant que les bons à gagner (250 euros ou 5 euros) sont sans montant minimum d’achat. Il s’agit donc bien réellement de carte cadeau. Mais comme chez Ikea, qui propose de revenir en magasin pour dépenser tel ou tel bon cadeau( pour un sapin de Noël par exemple), on sait qu’il est parfois difficile de se limiter aux 5 euros en questions! Malin, encore une fois…

 

 

Pages:
Edit